5 jours à Marrakech #part1

De retour de Marrakech, je suis encore en plein choc thermique (bam, -20°C) et culturel (des ânes au métro) mais j’avais hâte de vous raconter tout ici. C’est mon deuxième séjour dans la ville où j’avais déjà passé des vacances en famille il y a presque 10 ans. Et bien l’arrivée dans la médina reste quand même marquante ! Entre l’aéroport et la vieille ville tu te retrouves plongé en deux temps trois mouvements dans une autre époque. Et cela fait du bien de perdre (un peu) ses repères de citadin l’espace de quelques jours, non ? Allez, je vous fais mon compte rendu en détails.

marrakech_1Une échoppe de la Kasbah où nous passions tous les jours pour rentrer au "Palais"

Marrakech #Dormir

Exit les hôtels modernes nous avons choisi de nous immerger en plein coeur de la médina avec Mr Violette en choisissant de loger dans un riad. Nous avons jeté notre dévolu sur le Palais Capilau, situé dans le quartier de la Kasbah à 10 minutes de la place Jamaa El Fna. Vous avons été accueillis par Stéphanie, la gérante française, qui nous a guidé sur les must-see de Marrakech. Ce mode de logement façon "chambres d’hôtes" est très agréable car personnalisé mais attention l’ambiance d’un riad est particulière et peut ne pas plaire à tout le monde ! Nous avons eu la chance d’avoir un temps magnifique mais il faut savoir que l’hiver le patio des riads est fermé pour garder la chaleur (claustrophobes s’abstenir !).

Passer la porte du riad c’est accéder à un petit monde douillet et confortable (le Palais Calipau est décoré de façon traditionnelle mais aussi très moderne, j’ai beaucoup apprécié de ne pas être dans une ambiance  trop "mille et une nuits" qui peut être vite roborative). Mais il ne faut pas perdre de vue que dormir dans la médina c’est aussi partager les bruits de la médina ;-) Nous avons découvert à notre arrivée que nous arrivions pile pour deux fêtes, le nouvel an de l’hégire (on est passés en 1435) et l’anniversaire de la marche verte. En gros deux jours fériés consécutifs où les enfants se sont donnés à coeur joie pour jouer du tambourin dans les rues. Au début c’est marrant, ça rajoute à l’ambiance du quartier mais au bout de 24h pétage de plombs assuré quand les gamins entament leur quatrième concert de la soirée en courant autour du riad ! Allez je râle mais je me suis quand même bien marrée à les observer du haut du toit.

Marrakech #Manger

Alors ça c’est la grande affaire de la semaine. Avec seulement l’option petit-déjeuner au riad (je garde un souvenir ému des crêpes aux milles-trous et des msemens servis le matin par Abdou) il fallait bien trouver de quoi se nourrir dans la journée ! Nous avons joué l’option 100% cuisine marocaine en goûtant toutes les variantes possibles des tajines/couscous/pastillas/keftas que nous avons pu rencontrer. Il y a vraiment de quoi faire en suivant les adresses du Routard pour notre part (et pas mal de restos découverts au hasard des balades). On a également dîné deux fois dans le riad, il suffit de donner ses désidératas au chef ("j’veux un couscouuuuus") et on vous prépare tout pour le soir. Bon et pratique, bien qu’un peu plus cher qu’au restaurant.

Question street food, pas mal de choses donnent envie dans les allées du souk (petits pains, fruits, pâtisseries…) mais nous avons souvent joué la carte de la sécurité au vu de certaines conditions d’hygiène (les carcasses des boucheries en plein air sans zone réfrigérée…). Je me suis quand même pas privée de savourer un jus d’oranges frais quasi quotidien sur la place; il est juste conseillé de bien vérifier que les oranges soient pressées devant vous et non coupées à l’eau. On a aussi joué les rebelles en goûtant les escargots au bouillon servis dans les baraques le soir sur la place Jamaa El Fna (enfin Mr Violette a plus apprécié que moi), c’est bon mais ça vaut pas les petits gris de Bourgogne !

escargots, maroc, marrakech, street food

Les fameux escargots au bouillon dont les gosses marocains raffolent

Et le sucré dans tout ça ? En dehors du petit-déjeuner nous n’avons pas trop craqué pour des desserts, par 30°C après une tajine tu es comment dire…calé ! Nous avons quand même fait quelques bonnes découvertes : gros coup de coeur pour la pastilla au lait (une sorte de mille feuilles de brick avec une crème à la fleur d’oranger = tuerie), on vous conseille les glaces aux dattes et aux figues de la Pâtisserie des Princes et enfin surprise mais les meilleures cornes de gazelle sont chez Acima (le Auchan local) ! On a aussi siroté du thé à la menthe à tous les repas.

marrakech_pastilla

Heureusement j’ai découvert la pastilla au lait qu’en fin de séjour…

Les adresses :

Palais Calipau - 14 Derb Ben-Zina La Kasbah (petit plus : le riad est équipé du wifi)

Restaurant – Salon de thé Dar Belkabir - 12, souk des roseaux Place Jamaa El Fna (pour déguster la fameuse pastilla au lait)

Pâtisserie des Princes - 32 rue Bab Agnaou (pour les glaces aux dattes & figues ! Pas eu le temps de goûter celle à la cannelle…)

Restaurant Jama - 149, Touala Kennaria (petit havre de paix en plein souk, la carte est courte mais tout est très bon !)

Restaurant Oscar Progrès - 20, rue Bani Marine (c’est la cantine du coin, les prix sont minis en gros à 2 le midi on en a eu pour 8€ boissons incluses, tout est très frais et copieux !)

Voilà pour la première partie :-) Je vous dis à très vite pour voir raconter ce que nous avons visité et acheté !

Violette.

About these ads

Une réponse à “5 jours à Marrakech #part1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s