New-York #2 by Violette

Il y a presque 10 ans j’achetais le guide du routard New-York. Un voyage à l’horizon ? Même pas ! Inconsciemment je pense que je voulais provoquer le destin.

Je ne sais vraiment pas d’où m’est venu cette envie de visiter la grosse pomme. J’ai pourtant été plus imprégnée par des séries télé tournées à LA qu’à NYC (ahhh Beverly Hills & autres Melrose Place). Je ne connaissais personne qui y avait mis les pieds à l’époque. Et pourtant la promesse de Manhattan me faisait rêver …
L’été d’après j’ai été « envoyée » à Toronto pour cause de TOEIC à réviser. Quand j’ai vu que mon école de langues proposait des week-ends à NY mon sang n’a fait qu’un tour, je me suis inscrite pour le samedi suivant.
Douze heures de bus plus tard (pas assez d’argent de poche pour l’option avion!), j’ai découvert avec émotion (vraiment) ce qu’une ville pouvait avoir de plus grand. On a passé trois jours à courir partout, tout juste le temps de se créer des fragments de souvenirs : le feu d’artifice du 4 juillet à Battery Park, les embruns sur le bateau qui mène à la statue de la liberté, le coucher de soleil entre les buildings qui miroitent, les taxis jaunes tout petits du haut de l’Empire State Building… En quelques jours j’avais attrapé le virus newyorkais, celui qui te colle à la peau et te chuchote en boucle de revenir !
Autant vous dire que j’étais plus que motivée quand il y à plus qu’un an nous avons dit – presque en rigolant – « on se fait un trip à NYC ? »
A_P1010286
Comme Iris vous a déjà raconté (dans l’épisode précédent) nous avons loué un appart en plein Chelsea. Briques rouges sur le mur du salon, escalier de secours le long de la façade, magasins bio à 2 pas, en deux temps trois mouvements nous avons eu le sentiment d’être de vrais bobos new-yorkais. Limite tu te renseignes sur les cours de yoga du coin tellement tu es pris au jeu ! Je pense que c’est réellement ce qui m’a le plus plu lors de ce voyage. D’être immergé dans la ville, de croire l’espace d’une semaine que tu vas y rester pour toujours. C’est surement naïf mais cette ville a un tel pouvoir attractif que tu t’y attaches rapidement !
C’est avec plaisir que j’ai refais les incontournables touristiques mais j’ai aussi adoré profiter de New-York la nuit ! On l’appelle « la ville qui ne dort jamais » à bon escient. Ici c’est absolument normal de faire ces courses au supermarché à 23h. Tout comme de se rendre à un cours de sport. A quand le concept à Paris ?*
A_P1010574
Non mais regardez la lumière qui se dégage des grandes avenues. C’est anti-écolo au possible mais totalement fascinant !
A_P1010355
La plupart des gens ont l’impression de déjà connaitre New-York (la faute à la télé) pourtant je pense qu’elle mérite largement qu’on fasse le voyage pour se faire sa propre impression. Tout n’y est pas joli et propret (je rejoins Iris sur l’odeur des rues, ça pue il n’y a pas d’autre mot) mais l’énergie est telle qu’on a l’impression d’avoir fait une cure de vitamine C pour les 5 prochaines années**. Si j’y pose mes valises un jour je pense être impressionnée au début par le champ de possibles. Mais ce sentiment est tellement séduisant !
Violette.
*Je galère à trouver des cours de sport adaptés à mes horaires de boulot (rhhhhhh).
** Je propose le remboursement par le Sécu des voyages à NYC (comment ça j’exagère ?).

Une réponse à “New-York #2 by Violette

  1. Pingback: Ciel de Paris : en haut de la Tour Montparnasse |·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s