Les Journées Particulières #Dior

Je dois bien avouer que j’ai eu quelques sueurs froides pour être connectée à temps et décrocher une invitation aux Journées Particulières cette année ! L’an passé je m’y étais prise beaucoup trop tard, croyant – naïvement – qu’il resterait des précieux pass quelques heures après l’ouverture des inscriptions : les places étaient parties en 2 minutes chrono. Bref, je me suis organisée cette fois-ci pour pouvoir visiter les salons Dior : haute couture, maroquinerie, parfums… c’était la visite qui me faisait le plus de l’œil.

J’avais donc rendez vous samedi dernier au 30, avenue Montaigne, siège historique de la marque. La visite est organisée en petits groupes de 6-7 personnes, c’est parfait pour ne pas se marcher dessus et mitrailler de photos/questions !

Nous avons commencé par découvrir le célèbre escalier où étaient autrefois présentées les collections Haute Couture (on peut apercevoir la robe rose portée par Nathalie Portman dans la dernière pub Miss Dior Chérie). Tout est gris et rose – les couleurs fétiches de Christian Dior – , les salons sont magnifiques, on est rapidement transporté dans l’univers luxueux de la marque.

dior_1

Le « Dior Tour » commence alors avec des ateliers par corps de métier. On nous explique en détail la confection d’une veste classique, doublure en poil de chameau (pour la tenue) comprise. Je savais que ce type de pièce était complexe à réaliser mais cela reste impressionnant de se dire que tout est cousu à la main. Le couturier nous confirme que les boutonnières sont également cousues sans l’intervention d’une machine. Respect.

dior_6

La visite se poursuit avec les souliers et les sacs à main. Mais c’est surtout l’atelier broderie qui retient mon attention. Quelle patience ! Les perles et les paillettes sont brodées une à une sur une base hydrosoluble. Des pièces de velours étant ajoutées, la réalisation ne pourra pas être mouillée (pour dissoudre la base) et l’ouvrière devra retirer à la pince à épiler le support bout par bout…

dior_7

Voici la robe une fois finie. Soit quelques 150 heures de travail …

dior_10

Après la présentation de Baby Dior (débauche de dentelles garantie pour un bébé star de son baptême ! ) on nous explique le process de création et de fabrication de l’horlogerie et de la bijouterie. C’est la bague Rose Bagatelle qui est à l’honneur ce jour là. Plus de diamants que de métal pour un effet qui se veut minéral. C’est juste superbe même si on l’imagine difficilement à son doigt.

dior_9

Nous descendons ensuite d’un étage où sont exposés les collections de flacons de parfum. L’amphore surmonté d’un bouquet de fleurs de Diorissimo est le seul flacon dessiné par Christian Dior lui-même pour rendre hommage à la Rose.

dior_4

Pour clore l’atelier parfum, nous avons le droit à une démonstration de l’art du baudruchage (pose d’une membrane protectrice pour sceller le flacon). Les ouvrières réaliseront ensuite un nœud poignard ou un nœud parfumeur pour la final touch.

dior_8

La visite se terminera avec la remise d’un petit sac Dior avec un livre reprenant l’ensemble des savoirs-faire Dior. Quelle belle expérience ! En 1h20 nous avons pu, au travers de tous ses ateliers, voir les petites mains en action et c’est vraiment cet aspect vivant qui m’a le plus plu ! On a vraiment l’impression l’espace d’une visite d’avoir pu découvrir quelques uns des secrets de la maison.

En sortant, j’ai croisé une équipe de télé – attirée par la visite de Sylvia Pinel, ministre de l’artisanat – qui demandait à une jeune fille son sentiment sur l’artisanat en France. A sa place je n’aurais pas su trop quoi répondre à part des banalités sur l’importance de transmettre les traditions. De retour chez moi, je me suis surtout dit que la beauté de l’artisanat c’est quand même la transmission orale, tous ses petits « trucs » qui passent de génération en génération pour entretenir les gestes traditionnels. Et je me suis aussi dit que j’étais bien sotte de ne pas avoir appris à coudre avec une maman si douée de ses 2 mains. C’est peut-être la crise de la trentaine qui approche mais je pense que je vais demander des leçons particulières moi aussi !

Je vous laisse avec un petit eye candy :  la robe portée par Nicole Kidman cette année sur la croisette.

dior_3

Violette.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s