I don’t have resolutions, I have plans

agenda, janvier, 2014, résolutions, plans

*Ce titre est tout droit inspiré du premier statut que j’ai vu chez un de mes contacts Facebook. J’ai trouvé ça très inspiré, je me demande encore comment l’ami en question a pu dégoter un truc aussi réfléchi un premier janvier. Donc voilà, en 2014, j’ai décidé de ne pas me mettre la pression, aucune bonne résolution ne passera par moi. On est bien assez stressé dans notre vie moderne (« est-ce que mon dernier post Instagram va faire un bide ? ») pour en plus se tartiner d’une couche de culpabilité car à la fin de l’année on est resté bloqué à sa résolution n°2 (« se lever 20 minutes plus tôt tous les matins pour avoir le temps de faire des abdos »).

Alors c’est bien gentil tout ça mais ça ne veut pas dire qu’on va se laisser aller ! Il faut des plans pour avancer, je suis à 100% partisane du fait qu’il faille sortir de temps en temps de sa « comfort zone » pour ne pas stagner. Donc comment je vois 2014 ? Je la sens bien cette année, déjà c’est un chiffre pair, en plus quatorze ça ne rime avec rien et enfin en 2014 je vais avoir 30 ans. Voilà c’est dit, comme j’angoisse à mort de quitter la vingtaine (pourquoi ? je sais pas trop, surement plus la symbolique qu’autre chose) je me dis qu’il faut que je commence à anticiper pour mieux digérer le choc le jour venu et même pourquoi pas apprécier l’événement*. J’esquisse donc une nouvelle année plus sereine où je vais plus m’assumer, après tout j’aurai plus vingt ans. La maturité. Tout ça. Hum.

A la fin de l’année j’aimerai beaucoup me poser et me dire que j’ai appris quelque chose. N’importe quoi : faire des choux à la crème, tricoter autre chose qu’une écharpe, avoir écouté un conseil sans a priori, avoir osé et réussi un nouveau défi… Je ne me donne pas de limite, au moins je suis sûre de récolter un petit chouia de positif sur 12 mois !

Un de mes grands chantiers – à mon avis ce n’est pas dit qu’il se finisse le 31 décembre prochain** – découle du précédent, c’est de savoir apprécier les petits moments de bonheur. Je suis tellement à courir partout, vouloir tout tout de suite que j’ai du mal à faire le point et savourer les micros instants de joie qui sont cachés un peu partout. Pour cette nouvelle année je vais essayer de les collectionner et j’espère que mon album Panini sera bien rempli à l’heure du bilan.

Bon, bon, bon finalement avoir des plans c’est bien ambitieux, j’aurai mieux fait de vouloir apprendre la clarinette… L’avantage des plans c’est que tu peux en changer en cours de route, les erreurs d’aiguillage ça existe et savoir rebondir c’est capital. A mon avis je vais bien rigoler en relisant mon billet dans quelques mois.

Bon et vous ? Vous avez plastifié une liste très précise de goals à remplir pour 2014 ? Votre plan c’est de ne pas avoir de plan ? Bingo ! vous avez fait le meilleur choix.

Des bisous (sourires) ***

Violette.

* Vous avez tous intérêt à me couvrir de cadeaux !

** Mais un chantier sans retard c’est pas vraiment un chantier, non ?

*** Oui en janvier « je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie, je ne suis qu’amour ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s